ASSE par

Boudebouz : "Il était écrit que je vienne ici"

Commentaire(s)
Le franco-algérien savait qu'il jouerait pour Sainté

Arrivé pour remplacer Rémy Cabella, parti à Krasnodar, Ryad Boudebouz s'est exprimé sur sa relation avec Saint-Étienne, lui qui a failli intégrer le centre de formation du club lorsqu'il était plus jeune. Le milieu offensif avait effectué un stage chez les Verts lorsqu'il avait 10 ans et s'était, déjà à l'époque, acclimaté au stade Goeffroy-Guichard : "Saint-Etienne, ça représente un stage d'été payant, en 2000, où j'en avais profité pour aller voir un match à Geoffroy". Il se rappelle que le "public était descendu au bas des kops après un but" et le décrit comme "un peuple de malade". Il est aussi persuadé que les supporters Stéphanois vont le "booster".

Petit, Boudebouz "dribblait tout le monde" et son père avait voulu le "voir contre des jeunes venus de partout". Résidant à cette époque là à Colmar, le joueur offensif avait aussi dribblé "tous"  les autres enfants venus en stage. Des discussions s'étaient alors installées entre l'entourage de l'ancien du Betis mais son père préférait qu'il "reste près de la maison". C'est à ce moment qu'il a su qu'il jouerait un jour pour l'ASSE : "il était écrit que je vienne ici un jour. Et l'histoire s'écrit aujourd'hui". Il aura d'ailleurs l'occasion de soigner ses début dès ce soir, pour la reprise de la Ligue 1, puisqu'il est aligné d'entrée pour affronter Dijon (coup d'envoi à 20h).