L1 par

L'assemblée générale de la FFF confirme : la Ligue 1 reste à vingt

Commentaire(s)
Noël Le Graët, président de la FFF.

La Fédération a suivi l'avis de la LFP et s'est prononcée en faveur du maintien du format de la Ligue 1 à vingt équipes, condamnant ainsi définitivement Toulouse et Amiens à la relégation.

Il n'y avait déjà plus de suspense. Sans surprise, l'assemblée générale de la FFF a validé le maintien de la Ligue 1 à vingt clubs (avec 82,33% des voix), un format déjà prôné par le conseil d'administration et l'assemblée générale de la Ligue, cette semaine. La fin des espoirs d'Amiens et Toulouse, qui tablaient sur un nouvel examen de la convention entre la LFP et la 3F, laquelle empêchait le passage du championnat à vingt-deux mais arrivait à échéance fin juin.

"La nouvelle convention reconduit quasiment à l'identique le contenu de la précédente, avec quelques modifications mineures", a indiqué Jean Lapeyre, directeur général adjoint et juridique de la Fédération. Respectivement 19e et 20e du classement, gelé après la 28e journée fin avril, Amiénois et Toulousains évolueront la saison prochaine en Ligue 2.

Joannin va saisir le Conseil d'Etat

Tenace, le président du club picard, Bernard Joannin, a néanmoins indiqué son intention de saisir le Conseil d'Etat en référé. La plus haute juridiction administrative, déjà saisie dans un premier temps par le TFC et l'ASC, avait ouvert la porte à un maintien des deux clubs dans l'élite, début juin, en demandant à la LFP et la FFF ce réexamen de leur convention.

Son homologue toulousain, Olivier Sadran, s'est lui dit "choqué" par la décision des instances. "Notre jeu est régi par des règles temporelles : 90 minutes, la durée d'un match, et 38 journées, la durée de la compétition. À partir du moment où les règles sont modifiées de manière unilatérale, ça fausse le jeu", a-t-il expliqué, dans des propos rapportés par L'Equipe.