L1 par

Un Stéphanois dans l'équipe-type de la 9e journée

Commentaire(s)
Youssouf dans l'équipe-type

Après la 9e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type du week-end.

L'EQUIPE-TYPE DE LA 9E JOURNEE 

Donovan Léon (Brest) : avec quatre arrêts et trois duels aériens remportés, le portier brestois a conservé sa cage inviolée pour le plus grand plaisir du SB29. Dans cette lutte entre promus (face à Metz), l'habituelle doublure de Larsonneur a amplement fait le job. 

Ander Herrera (PSG) : aligné dans le couloir droit de la défense, un poste inhabituel pour lui, le milieu de terrain de formation a parfaitement répondu présent face à Angers. Passeur décisif pour Pablo Sarabia sur l'ouverture du score, l'ancien joueur de Manchester United s'est montré intraitable sur le plan défensif (1 tir bloqué, 5 tacles), avec notamment un retour salvateur devant Antonin Bobichon, en milieu de premier acte. Sur le plan technique (85 ballons touchés, 95% de passes réussies, 1 passe clé), il a été très facile.

Nicolas Pallois (Nantes) : le défenseur central n'a rien laissé passer face à Nice, se montrant purement et simplement infranchissable (3 dégagements, 1 tir bloqué, 2 interceptions, 3 tacles). Un vrai roc, pas maladroit balle aux pieds (72 ballons touchés, 89% de passes réussies, 1 passe clé), qui symbolise bien l'état d'esprit du FCN lors de ce premier quart de championnat de qualité.

Pablo (Bordeaux) : dans le derby de la Garonne, remporté par les Girondins de Bordeaux, il s'est montré quasi infranchissable sur le plan défensif (9 dégagements, 4 interceptions, 7 duels gagnés). De l'autre côté du terrain, l'axial brésilien s'est offert le luxe d'inscrire son deuxième but de la saison sur sa seule tentative du match. Aux côtés de Laurent Koscielny et Edson Mexer, il a rayonné dans la ville rose.

Ghislain Konan (Reims) : dans son couloir gauche, le latéral champenois a rendu une copie pleine. Précieux sur le plan défensif (3 dégagements, 4 interceptions, 4 tacles, 9 duels remportés), il s'est également montré dans le domaine offensif (3 passes clés, 3 centres, 1 grosse occasion créée). De surcroît, pas maladroit balle aux pieds (85 ballons touchés, 78% de passes réussies, 3 dribbles).

Marco Verratti (PSG) : le milieu confirme sa très bonne forme du moment. Avec 146 ballons touchés face au SCO et 89% de passes réussies, dont une passe clé, le petit italien de poche a rayonné dans l'entrejeu. Avec 3 tacles, 1 interception, 9 duels gagnés et 4 dribbles réussies, le Parisien a amplement participé au succès du PSG. 

Zaydou Youssouf (Saint-Etienne) : malgré son jeune âge et son premier derby, le milieu de terrain a été impressionnant dans l'entrejeu, notamment dans l'impact physique (12 duels gagnés, 5 tacles, 1 interception). Offensivement aussi, l'ex-Bordelais a réussi de belles choses avec 2 passes clés : une pour le poteau de Boudebouz et l'autre amenant la frappe acrobatique de Bouanga détournée par Lopes. Un match plein. 

Florent Mollet (Montpellier) : impliqué dans les trois réalisations montpelliéraines, dont un but et une passe décisive parfaite, le milieu de terrain héraultais a rayonné à La Mosson. Il finit la rencontre avec 3 passes clés, 3 frappes cadrées et 52 ballons touchés.

Pablo Sarabia (PSG) : le milieu de terrain offensif espagnol tient enfin son match référence sous ses nouvelles couleurs (63 ballons touchés, 86% de passes réussies, 3 passes clés, 3 grosses occasions créées). Auteur de l'ouverture du score, à l'issue d'un beau numéro individuel, il a également délivré deux passes décisives.

Serhou Guirassy (Amiens) : le buteur de 23 ans a profité de la vivacité de ses compères d'attaque pour jouer en pivot et aller au duel avec ses vis à vis (7 duels disputés, 5 gagnés, 5 tacles reçus). Après avoir obtenu un penalty, il a pris ses responsabilités et l'a transformé pour offrir la victoire à son équipe lorsque celle-ci souffrait.

Nicolas De Préville (Bordeaux) : intenable (74 ballons touchés, 82% de passes réussies, 4 passes clés, 2 grosses occasions créées, 11 duels remportés), il a été l'homme le plus en vue dans ce derby de la Garonne dominé de la tête et des épaules par sa formation. Auteur de l'ouverture du score, il a flirté avec le doublé sur un coup-franc qui s'est écrasé sur la transversale (13ème). Altruiste, il a ensuite offert deux passes décisives.